Meta accusé de nuire à la santé mentale des jeunes

Aux États-Unis, une quarantaine d’États américains ont lancé une action légale contre Meta. Selon les procureurs généraux, les fonctionnalités et les algorithmes de ces plateformes sont accusés de nuire à la santé mentale des jeunes utilisateurs.

Une accusation lourde contre Meta

Le groupe de Mark Zuckerberg est décrit comme une société qui “exploite les jeunes utilisateurs à des fins lucratives”. En effet, les procureurs généraux allèguent que Meta manipule les jeunes utilisateurs en concevant. Et en déployant des fonctionnalités visant à capter leur attention et à prolonger leur temps passé sur ses plateformes.

L’utilisation de notifications et d’algorithmes de recommandation

Meta est accusé d’utiliser des notifications qui perturbent l’éducation et le sommeil des jeunes utilisateurs. Les auteurs de la plainte pointent du doigt les algorithmes de recommandation de la société. Qui encouragent une utilisation compulsive des réseaux sociaux, une réalité que Meta aurait tenté de dissimuler.

Meta rapproche les paramètres d’Instagram et de Facebook

Des filtres visuels qui font la promotion de troubles de l’alimentation

En plus des problèmes liés à l’utilisation compulsive, l’action légale porte également sur les filtres visuels utilisés sur les plateformes de Meta. Les procureurs soutiennent que ces filtres font la promotion de troubles de l’alimentation, affectant potentiellement la santé mentale des jeunes utilisateurs.

Instagram expérimente un fil d’actualité dédié aux comptes vérifiés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :