OpenAI développe un outil pour repérer les images produites par son intelligence artificielle

L’émergence des intelligences artificielles génératives a ouvert la voie à des millions d’internautes. Pour créer des images plus ou moins réalistes. En moins d’un an, des programmes d’IA générative comme DALL-E et Midjourney ont inondé Internet de millions de créations synthétiques.

Bientôt, WhatsApp permettra d’utiliser deux comptes sur un seul téléphone

OpenAI travaille sur un détecteur d’images créées par des IA, mais il présente une vulnérabilité majeure.

Selon le site EveryPixel, en seulement un an, plus de 15 milliards d’images ont été générées à partir d’algorithmes de conversion texte en image. Soit 100 fois plus rapide que les photographes qui ont mis 150 ans, de 1826 à 1975.  Les deepfakes et les images synthétiques continuent de proliférer, d’autant plus que le public a un éventail croissant d’outils à sa disposition. Allant de Midjourney, DALL-E, Stable Diffusion à même Microsoft Paint, qui utilisent l’IA pour générer des images.

Qu’est-ce que le mode « Parallel View » dans WhatsApp

D’autres grandes entreprises technologiques cherchent à introduire des labels et des marquages pour identifier l’origine du contenu. Adobe est particulièrement préoccupé par la montée en popularité des IA génératives. L’éditeur de Photoshop a ainsi lancé un symbole universel pour identifier les images générées par l’IA. Et souhaite que tous les acteurs du marché l’adoptent.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :