CAN 2024 : les Aigles de Carthage éliminés pour une qualification historique de la Namibie

Une soirée de football intense a dévoilé la dure réalité du groupe E de la CAN 2024. La Tunisie, espérant se profiler en outsider, se voit prématurément éliminée après un décevant match nul 0-0 face à l’Afrique du Sud, tandis que la Namibie écrit une page historique en assurant son avenir avec le même résultat contre le Mali. Un scénario qui marquera cette édition du championnat africain.

Le coup de sifflet final a sonné le glas des espoirs tunisiens. Face à l’Afrique du Sud, les Aigles de Carthage ont montré un niveau de jeu bien en dessous des attentes, se contentant d’un triste 0 – 0. Leur élimination précoce, avec seulement deux points, les classe à la dernière place du groupe E. Une prestation fade et peu inspirée qui contraste avec les ambitions affichées en début de tournoi.

La première période, verrouillée et peu fascinante, a donné l’initiative aux Bafana Bafana dans la seconde moitié. Les Tunisiens n’ont jamais semblé en mesure de renverser la vapeur. Thapelo Morena, Sphephelo Sithole et Teboho Mokoena ont tous menacé le but tunisien, mettant en évidence la faiblesse défensive de l’équipe. Les derniers efforts des Aigles de Carthage dans les six dernières minutes se sont avérés trop tardifs. L’Afrique du Sud, quant à elle, se satisfait d’une deuxième place du groupe avec quatre points.

Au Stade Laurent Pokou de San Pedro, la Namibie a réalisé un exploit historique en se qualifiant pour les huitièmes de finale avec un autre résultat nul 0-0 face au Mali. Une première dans l’histoire du pays, pourtant engagé pour la quatrième fois en phase finale de la CAN.

L’équilibre régnait dans cette rencontre, mais c’est la Namibie qui a eu la première occasion significative avec une frappe de Prins Menelik Tjiueza déviée sur le poteau. Les Maliens ont répliqué, mais sans succès. Le résultat final, bien que dénué de buts, satisfait la Namibie, qui se qualifie pour la suite du tournoi parmi les meilleurs troisièmes.

La soirée du groupe E restera gravée dans l’histoire du football africain. La Tunisie quitte la compétition prématurément, décevant ses supporters, tandis que la Namibie, avec son 0-0 historique, écrit un nouveau chapitre dans son parcours en Coupe d’Afrique des Nations. Ces résultats imprévisibles témoignent de l’essence même du football, où chaque équipe, grande ou petite, a le pouvoir d’écrire son histoire sur le terrain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :