E-commerce: Les nouveaux outils inspirés par Google

2002 est une année charnière avec la naissance de la publicité sur Google, le premier canal de vente en temps réel. A cette époque, on achetait des bannières publicitaires au CPM sur Google. On ciblait les campagnes sur les mots-clés tapés par les internautes.

En 2003, avec le lancement du programme Google AdWords, la publicité s’achète comme dans une salle des marchés : au clic, aux enchères et en temps réel. Acheter le bon clic au bon prix, et ce sur des millions de mots-clés, le métier évolue vers le trading de clics.

En 2007, c’est l’heure du référencement naturel.

En 2008, avec Google AdSense, ou la publicité display sans intermédiaire, les campagnes de bannières peuvent être gérées avec les mêmes exigences de performance que sur Google AdWords. Encore plus de clics et de conversions pour celui qui saura sélectionner et trier les millions de sites du réseau de partenaires de Google. Le moteur a déjà racheté DoubleClick pour 3,1 milliards de dollars et devient le plus grand réseau publicitaire online du monde. C’est l’acquisition la plus importante de la firme de Montain View, à ce jour.

En 2009, il faut renforcer la popularité des sites marchands sur leurs mots-clés business en construisant un réseau de liens entrants ultra pertinents. C’est le moment de lancer une offre de Netlinking pour identifier les meilleurs sites partenaires pour les clients. De plus, la demande de vidéos explose sur Youtube ou Dailymotion. Youtube, racheté par Google en 2006, devient même très vite le 2ème moteur de recherche français, devant Yahoo !

En 2010, c’est l’ère de la conversion du trafic en chiffre d’affaires.

Les 4 nouveaux axes stratégiques pour 2011

1. La vidéo pour vendre plus : Youtube, premier téléshopping online.
Les plateformes de contenus comme Youtube deviennent de nouveaux canaux de vente. Avec ses chaînes de marque, Youtube va sans nul doute devenir le site de téléshopping n°1 des E-marchands. Première agence française à avoir construite une offre de référencement vidéo dédiée au E-commerce avec EasyVoyage.com, AWE a démontré l’efficacité des positions en vignettes vidéo dans Google. Avec la récente ouverture des chaines Youtube à partir desquelles on peut renvoyer vers une fiche produit, c’est un nouveau canal de vente gigantesque qui voit le jour.

2. Socialisation de l’algorithme Google avec son bouton “+1” ou les “Likes” de Facebook.

Après l’annonce des prises en compte des « likes » Facebook dans son algorithme, Google vient de lancer son propre bouton de recommandation “+1”. Ces avis partagés sur les réseaux sociaux sont désormais pris en compte comme des backlinks par Google. Les pages préférées de mes amis sur Facebook ou via Google seront également présentées dans les résultats du moteur de recherche. Les recommandations sur les réseaux sociaux seront donc un axe stratégique à maîtriser pour optimiser son SEO en 2011.

3. La géo-localisation ou le « web 2 store ».

Les marques cherchent à renforcer le lien entre leur site d’E-commerce et leurs magasins physiques. La démocratisation de Google Maps va dans ce sens. Avec le lancement de son comparateur de prix, Google pourra bientôt connecter le produit et la localisation pour parfaire le shopping local de l’Internaute. Il suffira de taper un mot clé et les points de vente près de chez moi qui proposent le produit s’afficheront en priorité. Les clients qui ont des points de vente peuvent utiliser Google Maps pour router les internautes vers les magasins physiques. Ainsi la géo-localisation et le couponing sont mixés par Gifi et son réseau de 400 magasins en France.

4. Du traffic manager à l’expert de la conversion.

Pour faire face à la concurrence accrue sur Google et l’augmentation constante du coût par clic, il faut désormais traquer et analyser le chemin complet de l’Internaute jusqu’à l’acte d’achat. Objectif : mieux analyser l’origine d’une vente, pour mieux optimiser son dispositif marketing. Clic sur une bannière, recherche sur un comparateur et consultation de sites d’avis de consommateurs précèdent la recherche finale qui mène à l’achat.
Pour optimiser les sites Internet des annonceurs, Google propose son outil Google Analytics et accrédite les agences les plus pointues dans le monde pour l’implémenter chez les E-commerçants.

Créée en 2001, AWE développe des stratégies de performance marketing liées aux outils Google pour permettre aux e-commerçants de vendre plus. Avec plus de 82 000 sites marchands actifs en 2010 et la suprématie de Google, il est vital de parfaitement maîtriser les nouveaux outils marketing de Google : AdWords, Analytics, Maps, Shopping, Click to Call, Click to Coupon. Ayant affirmée son leadership sur les liens sponsorisés et le référencement naturel, AWE propose aujourd’hui à ses clients l’analyse de la performance de leurs sources de trafic et de leurs pages de vente pour augmenter leur taux de conversion.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :